"La maison de l'autre et ma maison"

Un enseignement tiré d'un classique de méditation taoïste, à propos de la vision moderne des pseudo techniques sexuelles d'alchimie interne, si souvent détournées à des fins égotiques.

Cet avertissement est primordial, car si on n'en prend pas la mesure, on passe complètement à côté de l'aspect que j'appelle "non local" des techniques. Et on rate du même coup l'opportunité de retrouver "ma maison" (un synonyme de notre nature innée ou Yuan Shen/Esprit originel), qui est quand même le but de toute la pratique.

Précisons néanmoins que la remarque tonique ci-dessous ne parle pas de relations sexuelles normales et naturelles. Elle pointe sur le détournement de techniques traditionnelles à des fins égoïstes, ou tournées vers des jeux de pouvoirs malsains, qui n'ont rien à voir avec la transmission authentique.

Voici la traduction. Comme on le voit, le maître de Nei Dan ne mâche pas ses mots :

"Les modernes ne comprennent plus les vérités secrètes des anciens. Quand ils voient les mots "la maison de l'autre" et "chaque maison", ils imaginent que cela réfère aux femmes, et commencent à pratiquer les techniques de "l'élixir féminin" (guidan). Ils s'embarquent alors dans des pratiques dégueulasses, et créent des dommages de toutes sortes.

Les personnes de ce type, qui entrent en fait dans le royaume animal (qui régressent au niveau animal, ndT), sont trop nombreuses pour être énumérées.

Comment pourraient-ils savoir que, étant donné que l'énergie du Ciel Antérieur (de la Réalité Complète) provient du Vide, elle ne peut pas être pensée en quoi que ce soit qui ait une forme et soit visible ? "

Traduction tirée du chapitre 13 du Xiuzhen houbian, 1798, de Liu Yiming.

Une excellente traduction en anglais du Prof. Fabrizio Pregadio, " Cultivating the Tao ", est disponible chez Golden Elixir Press.

Quels sont les grands champs d'action des talismans taoïstes/Fu 符?
la grande boîte à outils taoïste